BATEAUX en BOUTEILLES de Michel Bardet            


Ma technique personnelle

Cette technique que j' ai développée au fil des années et des difficultés rencontrées pour la réalisation de maquettes trop larges par rapport au diamètre du goulot des bouteilles choisies ou disponibles
Certes, l'étude de la cinématique de mise sous verre, est plus délicate, mais pouvoir construire des maquettes plus grosses, occupant un plus grand volume à l' intérieur du flacon offre de grandes satisfactions.
Le fait d'entrer séparément la coque du bateau puis son gréement, entraîne un gros travail à l' intérieur du flacon, avec souvent des fils à fixer soit à la colle ou par un noeud, que l' on fera avec des pinces et outils spéciaux.

Quelques autres particularités de ma technique:
- Le fil de pied de mât, qui permet de guider à coup sûr le mât vers son embase.
- Le tube en plastique placé sous la coque, qui évite aux fils de montage de s' engluer dans le mastic formant le lit du bateau.
- Le fil de placage, qui permet de brocher deux éléments d'une coque découpée en plusieurs morceaux, en les plaquant l' un contre l'autre.


Cliquez sur une image pour plus de détails et patientez
quelques secondes pour voir la photo plein écran.



Ma technique personnelle

Le fil de pied de mâts

Le fil de placage


  • Retour page d'accueil


  • Présentation
  • La technique de base du bateau en bouteille
  • Un peu de savoir-faire
  • Expositions et démonstrations
  • Restauration de bateaux en bouteilles
  • Vieux Gréements
  • Vainqueurs de la "Route du Rhum" en multicoques
  • Autres maquettes en bouteilles et flacons
  • Le bateau en cours de réalisation