BATEAUX en BOUTEILLES de Michel Bardet            


Présentation




Michel Bardet à l'ouvrage

J'habite la ville de Saint-Nazaire ( Capitale de la construction navale - France).
J'exerce ce loisir de Navi-botelliste depuis près de 40 ans.
J' ai à ce jour réalisé plus de 80 maquettes en bouteilles.
Depuis 25 ans, je me suis orienté vers deux collections principales.

  • les vieux gréements et grands voiliers, les plus connus de Bretagne:
  • Belem, Etoile, Belle Poule, Recouvrance, Renard, Pen Duick, Kurun, et il m' en reste encore à faire.

  • Les vainqueurs de la "Route du Rhum" en multicoques:
  • Cette collection plaît beaucoup au public et aux enfants lors de mes expositions.

    En dehors de ces deux collections, je m'amuse en réalisant des avions, des paquebots, des planches à voile et des voiliers de plaisance équipés de leur spi en soie, avec l'équipage à bord en position de navigation.

    Personnellement j'utilise deux techniques, suivant le but recherché et le type de voilier:

  • a/ - La technique de base


  • C'est celle des anciens Cap-Horniers et Gardiens de phares, qui consiste à réaliser des bateaux assez rudimentaires, voire un peu naïfs, sans trop de détails, avec de grosses perles de couleur (blanche, noire, verte, ou marron),en guise de poulies, des cordages relativement épais et des voiles en papier.
    Pour rentrer le bateau dans sa bouteille, il suffit de coucher l'ensemble de la mâture sur la coque et de faire pénétrer le tout en une seule fois par le goulot de la bouteille, puis de redresser les mâts en tirant sur les fils d'extrémité du gréement
    Cette technique je l'ai appliquée sur la maquette de démonstration, qui m'a servi à Brest 2000 (festival nautique le plus célèbre d'Europe).

  • b/ - Ma technique personnelle


  • Elle nécessite une cinématique particulière à chaque bateau, mais consiste essentiellement, à renter les éléments du voilier les uns après les autres à l' intérieur du flacon, avec les difficultés que cela entraîne: fils faisant plusieurs fois l' aller et retour entre l' intérieur et l' extérieur de la bouteille. Elle offre cependant l' avantage de pouvoir placer des bateaux plus gros, occupant un plus grand volume dans le flacon, car on n'est moins tributaire du diamètre du goulot. C'est grâce à cette technique, que j'ai pu réaliser les multicoques de la "Route du Rhum". Elle permet aussi d' apporter plus de finition et de détails aux maquettes, mais génère aussi plus de travail à l' intérieur de la bouteille, à l' aide des pinces et outils spéciaux.

    Si cette petite présentation a su vous accrocher, alors n'hésitez pas à aller voir les différents chapitres de ce site.

    Pour avoir plus d'informations ou de précisions, vous pouvez me contacter par E-mail: bardetmbd @ orange.fr

  • Retour page d'accueil


  • La technique de base du bateau en bouteille

  • Ma technique personnelle

  • Un peu de savoir-faire

  • Expositions et démonstrations

  • Restauration de bateaux en bouteilles

  • Vieux Gréements

  • Vainqueurs de la "Route du Rhum" en multicoques

  • Autres maquettes en bouteilles et flacons

  • Le bateau en cours de réalisation