BATEAUX en BOUTEILLES de Michel Bardet            


La BELLE-POULE de Brest



Maquette de la "Belle-Poule" coté babord


La "Belle-Poule" coté tribord.


La "Belle-Poule" babord arrière.

Caractéristiques de la maquette:
Longueur totale du voilier: 13 cm.
Echelle: 1/280
Temps de réalisation: 350 heures.


Historique du voilier:

La goélette "Belle-Poule", ainsi que sa sœur jumelle "Etoile", ont été construites en 1932 à Fécamp Normandie. Ces deux voiliers sont des répliques des goélettes Islandaises, qui traquaient la morue aux abords de l'Islande vers 1900. Elles n'ont pas été armées pour la pêche, car leur mission était de servir à la formation des élèves de l'Ecole Navale Française de Lanvéoc-Poulmic près de Brest.
La "Belle-Poule" a pour origine le nom d'une beauté Toulousaine du 16ème siècle, Paoula de Vigner, Marquise de Fonterville, que le roi François 1er surnomma: la "Bella Paoula".


La Belle-Poule en mer d'Iroise.

C'est en 1765, que le nom "francisé" de Belle-Poule fût attribué la première fois à une frégate de 30 canons par le roi Louis XV, sans doute ce sobriquet fût-il conseillé par une de ses favorites à l'humour familier, Madame de Flavacourt.

Pendant la guerre 1939 - 1945, les deux goélettes rejoignent l'Angleterre, elles y seront sommairement armées de deux mitrailleuses de 8 mm et peintes en gris. Elles resteront basées à Portsmouth afin d'être utilisées par l'école navale placée sous le commandement des Forces Navales Françaises Libres.
Fin septembre 1945, la Belle-Poule et l'Etoile reviennent à Brest et après une remise en état d'une année, reprennent leur mission d'instruction dans des conditions acceptables.


Lorsqu'elles naviguent au large, il est très difficile de reconnaître l'une ou l'autre de ces sœurs jumelles. Cependant il est possible de les différencier, lorsque l'on sait que les poulies de la Belle-Poule sont vernies et que celles de l'Etoile sont blanches; que les espars (mâts et vergues) de la Belle-Poule sont de couleur marron, tirant sur le rouge, alors que ceux de l'Etoile sont d'un marron plutôt couleur sable.
Ces deux goélettes, en dehors de leur fonction de formation, paradent ensemble et souvent côte à côte, lors des importantes manifestations maritimes comme celles de Rouen et de Brest, qui regroupent des dizaines de grands voiliers en provenance du monde entier.

Dimensions de la goélette: Longueur hors tout 37.25 m, largeur 7.2 m, tirant d'eau 3.65 m, surface de voilure 425 m2. Vitesse moyenne 7 à 10 nœuds.


Phases de réalisation de la maquette



Définir la grandeur de la maquette en fonction de la forme du flacon.


Ensemble des gabarits de section de la coque.


Présentation des éléments du pont.


Assemblage des mâts, vergues et bômes.


Mise en place de l'accastillage du pont.


Contrôle définitif de l'espace occupé.


Pose des étais et montage des focs.


Réglage des étais et des haubans.


Maquette terminée avant la mise sous verre.


Début de l'éclatement de la maquette.


Entrée de la coque seule dans le flacon.


Tempête dans un flacon, c'est presque le Cap-Horn.


Finition de la mer autour du bateau.


Préparation du support.


La Goélette "Belle-Poule" coté tribord arrière.

  • Retour:Vieux Gréements